Pensées aléatoires – zufällische Gedonke

Francique Lorrain – Fränkisch – Platt

Français

Zufällische Gedonke
Pensées aléatoires

images

Ich steck dief im e Schissloch.
Je suis coincé au fond d’un trou à rats.

De Däiwel wuhnt glich donewe.
Le diable habite juste à coté.

Stännisch flischtert er mir Worte ins Ohr.
Sans cesse, il me chuchote des mots dans l’oreille.

Sine Sätze sin schen, klongvoll un verfihrerisch.
Ses phrases sont belles, mélodieuses et tentatrices.

Awer ihr Sinn geht vellisch on mir voriwer.

Mais leur sens m’échappe complètement.

Denn ich hon min gehirn so beschädischt, dass ich se ni meh verstehn kinn.
Car j’ai tellement endommagé mon cerveau que je ne peux plus les comprendre.

 

Ich lew awer ‘s fihlt sich wie de Dod on.
Je vis mais c’est comme si j’étais mort.

 

Mine Trem sin längscht verflog.
Il y a longtemps que mes rêves se sont envolés.

Mine Ambitione sin immer Illusione gewenn. Ich hon’s akzeptiert.

Mes ambitions ont toujours été des illusions. Je l’ai accepté.

 

Un von all mini Hoffnunge isch absolut nix geblieb.
Absolument rien n’est resté de tous mes espoirs.

Awer dennoch lächle ich
Mais malgré tout, je souris.

 

Denn de Sunn hat grad de Wulke durchbroch
Car le soleil vient de briser les nuages
un de Vegle zwitschere.
et les oiseaux gazouillent.

 

De Bem werre griner un griner.
Les arbres deviennent de plus en plus vert.

‘s Frihjohr isch endlich do.
Le printemps est enfin là.

 

fruehling

De Welt wert wieder, was se immer gewenn isch.
Le monde redevient ce qu’il a toujours été.

 

Awer ich wess noh wie vor nit, was se isch un wer ich bin.
Mais je ne sais toujours pas ce qu’il est et qui je suis.

Ich hätt’s so gär, alles ze vergesse
J’aimerais tellement tout oublier

 

un mich numme uff miner Odem ze konzentriere.
et seulement me concentrer sur mon souffle.

 

Ich beneide ‘s Vieh, wu nit wess, was ‘s beditt, e Mensch ze sin.

J’envie l’animal qui ne sais pas ce que signifie être humain.

 

Warum sollt ich iwerhaupt unglicklich sin?
Pourquoi devrais-je être malheureux au juste?

 

Un warum sollt ich iwerhaupt glicklich sin?
Et pourquoi devrais-je être heureux au juste?

Muss ‘s wirklich ebbes ginn, wu min Lewe ondriewt?
Est-ce qu’il doit vraiment y avoir quelque chose qui entraîne ma vie?

 

Un wuher wess ich, dass mir nit alle im Trom von Irjendjemonn lewe?
Et comment puis-je savoir que nous ne vivons pas tous dans le rêve de quelqu’un?

 

Vielleicht sin mir immer Määschtersticke, sogar mitte in de Verzweiflung.
Peut-être que nous sommes toujours des œuvres d’arts merveilleuses, même au milieu de notre désespoir.

Ich glab, ‘s isch longsom Zit, uff mini Erwet zerickzegehn.
Je crois qu’il devient lentement temps de retourner à mon travail.

 

Denn wunnerschene differentiale Gleichunge watte uff mich.
Car des équations différentielles magnifiques m’attendent.

diff-eq

 

 

Ich donk äich sehr, de sinnloser Wohnsinn mit mir erlewt ze hon.
Je vous remercie beaucoup d’avoir partager ce délire incohérent avec moi.